MDP">


 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER | Fourre-tout
Recherche

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Jean-Marc Brûlé ; 1re Circonscription Melun Sud
 
- Liliane Pays ; 2e Circonscription, Fontainebleau
 
- Hélène Lipietz ; 3 ième Circonscription, Melun- Sud
 
- Stéphane Ferrari ; 4e Circonscription, Provins
 
- Yvon TREGOAT ; 5 ième Circonscription Coulommiers, La Ferté/Jouarre, Meaux- Sud
 

Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles > Législatives 2007 : YVON TREGOAT candidat sur la cinquième circonscription de Seine et Marne > Les 9 Candidats Verts de Seine et Marne pour les Législatives 2007. >

Suppléante : Fitoména Berwick
Antoine Parodi ; 8e Circonscription Torcy- Roissy- Ozoir

Né le 20 mars 1982 aux Lilas, il réside depuis 1984 à Noisiel. Après une formation littéraire puis en sciences politiques, il exerce aujourd’hui une activité commerciale. II adhère aux Verts en 1999 et est élu conseiller municipal de Noisiel en 2001 sur une liste gauche plurielle. Jusqu’en octobre 2004, il a été le seul élu Vert membre de l’exécutif du SAN du Val-Maubuée. II quitte la majorité municipale de Noisiel en octobre 2004, et rend sa délégation au SAN, suite à la décision du maire de Noisiel de fermer l’école des Totems. II crée alors le groupe Réveil Citoyen et Verts avec les élus citoyens du Conseil municipal. La pression de ce groupe d’opposition porte parfois ses fruits, comme lors de l’adoption par le Conseil municipal de leur proposition visant à réaliser une étude sur les économies d’énergie dans les bâtiments municipaux. II est actuellement responsable des élections pour les Verts 77.

3 priorités

Transports

  • Marne-la-Vallée est le carrefour des principaux axes routiers de l’est de l’Ile-de-France (A4, Francilienne, N34…) et du RE2 A et E. Améliorer les transports à Marne-la-Vallée, c’est améliorer les transports pour tout le nord du département.

Nous proposons de prolonger le RER E à Meaux pour désengorger le RER A, et pour éviter des déplacements inutiles du nord de Marne-la-Vallée jusqu’au Val-d’Europe ; de réaliser d’ici 2015 la rocade ferrée Roissy-Charles-de-Gaulle/Val Maubuée/Sénart ; de rénover, étendre et densifier le réseau cyclable afin de substituer le vélo à une partie du trafic routier local (courtes -distances). Notre combat emblématique : convertir les 250 millions d’euros de programmation routière en crédits pour les transports collectifs et les liaisons douces.

Logement

  • Les jeunes ont du mal à trouver de petits logements, les personnes aux revenus faibles n’ont pas accès au logement social saturé. Nous voulons créer une offre pour les jeunes en rachetant dans les copropriétés dégradées de grands logements vides pour les découper en petits logements pour étudiants ou jeunes célibataires ; imposer lors du permis de construire 20% de petits appartements dans les programmes neufs ; faire respecter la loi SRU qui impose 20% de logements sociaux à toutes les communes de plus de 3 500 habitants.

Notre combat emblématique : créer des partenariats avec le Conseil Régional et le Conseil Général pour des éco-rénovations de HLM (recours aux énergies renouvelables et meilleure isolation des logements pour baisser les charges).

Cadre de vie

  • Le cadre de vie est agréable à Marne-la-Vallée, Roissy et Ozoir. Ni barre d’immeuble, ni industries polluantes. Mais il faut veiller à préserver cet environnement privilégié et à éviter une urbanisation incontrôlée et anti-écologiste.
  • Nous voulons passer d’une gestion de production de l’eau à une logique d’économie de l’eau ; obtenir l’intégration des espaces verts dans les zones bâties pour mieux respirer à l’intérieur des quartiers ; lutter contre les zones industrielles et commerciales accessibles uniquement en voiture ; combattre le mitage et l’étalement urbain (même les zones pavillonnaires doivent se situer à proximité des centres-ville et être reliées par des pistes cyclables et des réseaux bus).

Notre combat emblématique : remunicipalisation des services publics de l’eau sur l’aire du SIAM.

Ecrivez moi

Agir, vite : l’écologie au cœur de nos vies !



Plan du site - Site conçu avec SPIP - Espace privé