MDP">


 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER | Fourre-tout
Recherche

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Radiofréquences : réveil timide de l’Afsset… Jean Desessard, Sénateur Vert de Paris se réjouit de la prise de conscience tardive des autorités sanitaires françaises concernant les risques de l’exposition aux radiofréquences sur la santé.
 
- L’agence française de sécurité sanitaire recommande de réduire l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, dont celles du téléphone portable. Mais juge que les preuves de dangerosité sont encore insuffisantes.
 
- Ondes électromagnétiques : Un nouveau rapport recommande une réduction des expositions. De plus en plus d’associations demandent à ce que les antennes-relais soient démontées
 
- Yvon Trégoat, Conseiller Municipal Verts de Coulommiers a écrit à tous les membres du Conseil Municipal de la part de Jean Desessard Sénateur Verts de Paris, pour leur proposé de rejoindre l’opération pilote pour expérimenter le seuil de 0,6V/m aux antennes relais, Le Parisien en parle avec la réponse de Jean Pierre Aubry Maire Adjoint qui n’est pas contre mais n’ont pas encore eu le temps d’en discuter entre eux……..A SUIVRE….
 
- Grenelle 2 : les Sénateurs interdisent l’usage des portables dans les écoles
 

GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil >


Le Wi-Fi des box internet bientôt désactivé par défaut

Cinq sénateurs du groupe des verts (Jean Desessard, Marie-Chrisitine Blandin, Alima Boumedine-Thiery, Dominique Voynet, Jacques Muller) ont déposé le 17 avril 2009, soit peu avant le démarrage du Grenelle des ondes, une proposition de loi « relative à la réglementation de l’implantation des antennes-relais de téléphonie mobile et à la réduction de l’exposition des personnes aux champs électromagnétiques »

Cinq sénateurs du groupe des verts (Jean Desessard, Marie-Chrisitine Blandin, Alima Boumedine-Thiery, Dominique Voynet, Jacques Muller) ont déposé le 17 avril dernier, soit peu avant le démarrage du Grenelle des ondes, une proposition de loi « relative à la réglementation de l’implantation des antennes-relais de téléphonie mobile et à la réduction de l’exposition des personnes aux champs électromagnétiques ».

Dans cette proposition de loi, on retrouve le fameux seuil d’exposition de 0,6V/m (article 2), la revendication phare des associations militantes comme Robin des toits, Agir pour l’environnement ou Priartem.

Elle encadre aussi beaucoup plus sévèrement l’implantation de nouvelles antennes relais et leur référencement (articles 6 à 10).

Dans le volet « Prévention des effets liés à l’usage des téléphones mobiles », on retrouve des idées qui ont été reprises, en version allégée, dans les recommandations du Grenelle des ondes comme l’interdiction de vendre des téléphones portables à destination des enfants ou la distribution systématique d’un kit main libre.

Toujours sur le thème de la santé, la proposition de loi prévoit la reconnaissance de l’électro-sensibilité (ce qui est déjà le cas en Suède).

Enfin, contrairement au grenelle des ondes, le projet de loi n’a oublié ni le Wifi ni le Wimax et consacre 3 articles (articles 14,15 et 16) à ces technologies.

La proposition de loi prévoit de remplacer autant que possible ces technologies par du filaire, et va jusqu’à proposer de geler l’installation de bornes Wimax pendant une durée de 5 ans.

Et concernant le Wifi, l’article 14 indique qu’il doit être désactivé par défaut. Ce sont ici les box Internet qui sont dans le collimateur.

On assiste en effet à un foisonnement impressionnant de réseaux Wifi dans nos villes (j’en capte 40 dans mon appartement !), d’autant plus important que certaines box (free et neuf par exemple) émettent 2 réseaux wifi, l’un privé, l’autre ouvert à tous les abonnés de l’operateur…

Télécharger la proposition de loi au format PDF



Plan du site - Site conçu avec SPIP - Espace privé