MDP">


 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER | Fourre-tout
Recherche

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Participez à l’appel urgent pour arrêter Monsanto ! Rejoignez-nous et faites passer le mot tout autour de vous. SIGNEZ LA PETITION
 
- URGENT : Monsanto veut breveter nos fruits & légumes - Stop à la prise de pouvoir sur notre nourriture ! SIGNEZ LA PETITION
 
- Corinne Lepage, Dominique Voynet et Ségolène Royal ont lancé fin octobre 2012 un appel pour revoir les autorisations de mise sur le marché des OGM
 
- *Les producteurs de lait méritent un revenu décent !* Communiqué de Jean Desessard, Sénateur de Paris Les Verts.
 
- L’Automne Bio, une invitation à découvrir l’agriculture biologique francilienne. Venez visiter les fermes bio de la région ! Vous trouverez toutes les informations sur les dates et lieux des portes ouvertes de début septembre à fin novembre 2009
 

Agriculture- OGM- Produits BIO >


Le gouvernement vient de lancer une consultation du public sur les OGM
uniquement via internet…

C’est super urgent, nous avons jusqu’a vendredi 28 avril 2006 pour repondre à cette consultation. Il suffit juste d’envoyer le mail ci-dessous à l’adresse suivante : BRAB.SDRRCC.DGAL@agriculture.gouv.fr cette operation ne prend qu’une minute SVP….pour sauver la terre, faire suivre au plus grand nombre.

Merci

Yvon TREGOAT

Monsieur le Ministre,

Je vous écris pour vous informer que je suis totalement opposé aux cultures d’OGM en plein champ.

Je suis révolté par le fait que quelques multinationales agro-semencières se servent des OGM pour tenter de dominer la production et la distribution des semences des principales ressources alimentaires mondiales.

Aucun avantage social n’existe à ce jour pour la société, les seuls avantages recensés étant ceux des semenciers et de leurs actionnaires.

Je conteste le principe même de coexistence entre cultures OGM et non OGM car les risques avérés de contamination montrent suffisamment que cette coexistence est impossible et quelle mènerait à une contamination généralisée conduisant notamment à la disparition des cultures labellisées.

J’estime que la déontologie scientifique n’est pas respectée par le fait que les organismes consultés en vue des autorisations (Commission du Génie Biomoléculaire…) n’utilisent que les tests toxicologiques effectués par les firmes elles-mêmes. Or plusieurs études récentes, réalisées par des chercheurs crédibles et publiées dans des revues scientifiques, concordent pour jeter un doute sur la totale innocuité des OGM par le fait qu’ils suscitent des effets biologiques sur des rats de laboratoire. Ces effets devraient être plus largement étudiés pour disposer dune réelle expertise scientifique qui se doit d’être plurielle. Dans l’état actuel des connaissances sur la santé humaine qui sont donc insuffisantes, c’est le principe de précaution, devenu constitutionnel depuis 2005, qui doit s’appliquer.

Je m’oppose aux OGM en plein champ car ils vont dans le sens d’une agriculture toujours plus productiviste en raison de la volonté des multinationales agro-semencières de rentabiliser au maximum les quelques variétés brevetées pour lesquelles elles ont consenti de lourds investissements. Ce modèle agricole basé sur la grande monoculture, très consommateur d’énergie et d’intrants n’est ni exportable ni durable. Dopé par les OGM, il sera encore plus destructeur de la paysannerie, de l’environnement et de la biodiversité.

Je suis totalement opposée la culture d’OGM en plein champ.

Cordialement

Il suffit juste d’envoyer ce texte ci-dessus à l’adresse suivante : Mail : BRAB.SDRRCC.DGAL@agriculture.gouv.fr



Plan du site - Site conçu avec SPIP - Espace privé