MDP">


 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER | Fourre-tout
Recherche

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Travaux d’extension du réseau de chaleur de géothermie sur le secteur de Vaux à Coulommiers durant l’été 2014.
 
- Un pilotage gouvernemental pour stimuler les emplois verts. Deux ans après le Grenelle de l’environnement, dont le gouvernement assure qu’il pourrait à terme déboucher sur 600.000 emplois verts, les filières se sont réunies mardi 13 octobre 2009 pour se mettre en ordre de marche.
 
- Les immeubles « verts » offrent de meilleurs rendements
 
- L’herbe à éléphant rivalise avec fioul et charbon. Le miscanthus est cultivé à Plaintel.
 
- Le Syndicat Des Energies Renouvelables
 

Energies Renouvelables >


L’Ademe compare les prêts bancaires « verts »
Les particuliers peuvent souscrire un prêt écologique pour équiper leur habitation de panneaux solaires par exemple.

Isoler son appartement, se mettre aux normes pour une efficacité énergétique maximale, faire les travaux de rénovations, coûte cher. Il y a certes les crédits d’impôts spécifiquement dédiés mais encore faut-il avoir les moyens d’avancer les frais et d’attendre un an avant de pouvoir en sentir les bénéfices.

Restent les prêts. Là encore, tout a été fait pour que l’argent ne manque pas. Désormais, l’épargne déposée sur les anciens Comptes pour le développement industriel (Codevi), devenus depuis le 1er janvier 2007, les Livrets développement durable, ne sert plus qu’au financement des travaux favorables à l’environnement. En tout ce sont à peu près 60 milliards d’euros qui sont disponibles. Mais, les particuliers et les PME ont du mal à y voir clair dans les offres « vertes ».

info document -  voir en grand cette image

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a donc décidé d’agir afin de faciliter l’accès à ces prêts. La lutte contre le changement climatique passe par une économie d’énergie dans l’habitat qui est responsable de 23 % des émissions de CO2 et de 43 % de la consommation finale d’énergie.

Du coup, avec l’aide de l’« observatoire des banques - Testé Pour Vous », l’Ademe a mis au point un comparateur de prêts - Eco-prêts - destinés aux travaux de réhabilitation des habitations. En tout ce sont 59 prêts, émanant des plus grandes banques en France, qui ont été passés au crible.

Six offres jugées bonnes. « Les critères de notation retenus - le montant maximal accordé, la durée de l’emprunt, les modalités de remboursement, le taux d’intérêt et enfin les travaux financés -, nous ont permis d’établir une comparaison fiable et facile entre les offres », explique Mathieu Wellhoff, chargé de mission au service économie de l’Ademe. Il ajoute que « le but de cet outil est d’aider les particuliers à sauter le pas en choisissant la meilleure offre ». Et peut-être pousser les banques à plus de vertu.

Seules six offres ont trouvé grâce aux yeux de l’Ademe, 44 ont été jugées moyennes et 6 insuffisantes. Pour la meilleure, le montant maximal du prêt est de 15 000 euros sur 120 mois, à un taux de 3,25 %. Pour la moins bonne, le taux d’intérêt dépasse 8 %.



Plan du site - Site conçu avec SPIP - Espace privé