MDP">


 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER | Fourre-tout
Recherche

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Robert Hue sera présent pour soutenir les candidats MdP de Seine et Marne à Coulommiers le mercredi 31 mai à partir de 10H
 
- La lutte continue, voir l’article dans le journal LaRépublique77 Les déchets, affaire de gros sous ?
 
- Le STIF version Pécresse entre régression budgétaire et retour au Diesel.
 
- Josy Mollet-Lidy signe un article sur le Pays Briard du 10 avril PS/ PRG en faisant comprendre le divorce officiellement aux électeurs EELV sachant qu’elle a été élue avec leurs voix aux dernières municipales de mars 2014 mais nous ne sommes pas étonné vu son vote dès la mise en place du conseil municipal, Josy Mollet-Lidy vote pour l’UMP.
 
- Elections Départementales – Canton de Coulommiers. Pour une vraie démocratie locale et le respect des électrices et électeurs ! Réaction de Yvon TREGOAT Ex élu EELV Conseiller Municipal de Coulommiers. 2 ième de la liste aux municipales
 

Communiqués de presse >


Communiqué de presse du 6 juin 2013. Électricité : le prix des choix… et des non-choix ! Il faudrait ainsi augmenter de plus de 17,2% les tarifs en 2013 !

L’augmentation des tarifs réglementés proposée le 5 juin par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) n’étonne personne. Oui, les coûts de production et de commercialisation d’EDF ont explosé : c’est la réalité des coûts de l’électricité en France qui saute aujourd’hui à l’œil des décideurs politiques. Il faudrait ainsi augmenter de plus de 17,2% les tarifs en 2013 !

Le mythe du nucléaire pas cher vole définitivement en éclat, puisque c’est cette source d’énergie qui porte l’écrasante majorité des coûts en question (alors même qu’on ne prend en compte ni les coûts de l’EPR de Flamanville, ni les « coûts cachés » du nucléaire : assurance, provisionnement pour le démantèlement, gestion des déchets.).

Une telle hausse est évidemment injuste. Il est pour autant impossible de nier le problème de fond, dont la responsabilité incombe en grande partie à la Droite qui a gouverné sur la fiction du prix bas de l’électricité. Il faut à toute force éviter les demi-mesures : repousser aujourd’hui la hausse du prix de l’électricité pour protéger le consommateur consiste à solliciter demain le contribuable, amoindrir la hausse de prix par la manipulation illusoire de l’allongement comptable de la durée de vie des centrales à 50 ans met gravement en cause la sécurité des populations, demander à EDF de faire davantage d’économies est impossible alors que l’opérateur ne peut cesser d’investir, et notamment dans la sureté.

Les seules vraies solutions sont de deux natures, et exigent du courage : d’une part l’extension du tarif de première nécessité actée par la loi Brottes, associée à la tarification progressive, et d’autre part le lancement d’un programme massif de maitrise de l’énergie. Pour rappel : un Français consomme 25 % d’énergie de plus qu’un Allemand pour la même qualité de vie.

le 6 juin 2013



Plan du site - Site conçu avec SPIP - Espace privé