Coulommiers - EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS Coulommiers - EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS
Groupe local
 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER
Recherche

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Robert Hue sera présent pour soutenir les candidats MdP de Seine et Marne à Coulommiers le mercredi 31 mai à partir de 10H
 
- La lutte continue, voir l’article dans le journal LaRépublique77 Les déchets, affaire de gros sous ?
 
- Josy Mollet-Lidy signe un article sur le Pays Briard du 10 avril PS/ PRG en faisant comprendre le divorce officiellement aux électeurs EELV sachant qu’elle a été élue avec leurs voix aux dernières municipales de mars 2014 mais nous ne sommes pas étonné vu son vote dès la mise en place du conseil municipal, Josy Mollet-Lidy vote pour l’UMP.
 
- Elections Départementales – Canton de Coulommiers. Pour une vraie démocratie locale et le respect des électrices et électeurs ! Réaction de Yvon TREGOAT Ex élu EELV Conseiller Municipal de Coulommiers. 2 ième de la liste aux municipales
 
- Les Partis ont choisi leurs candidats. Elections départementales de mars communiqué du Pays Briard
 

Communiqués de presse >


Le STIF version Pécresse entre régression budgétaire et retour au Diesel.

A la sortie du Conseil d’administration du STIF de ce 5 octobre 2016, les écologistes tiennent à faire part de leur mécontentement sur de nombreux sujets. Non seulement, la Présidente Valérie Pécresse semble déjà renoncer à certaines de ses promesses de campagne les plus emblématiques, mais en plus, des décisions votées se voient totalement mises au placard, en particulier sur la sortie du Diesel.

Le plan bus, que lançait lors de cette séance la nouvelle majorité de droite du STIF et qui était censé, enfin, répondre à la promesse de campagne des « 1000 nouveaux bus », fait long feu budgétairement. L’année 2016 aura déjà été une année pratiquement blanche pour les offres bus nouvelles (quelques millions d’euros seulement alors que les montants dépassaient 50 millions par an en moyenne entre 2013 et 2015). Le montant annoncé pour 2017, 30 millions, est lui aussi bien en deçà de l’effort annuel porté par la précédente majorité. Pour Pierre Serne, administrateur et ancien vice-président du STIF, qui avait porté le plan bus 2013-2016, « le compte n’y est pas. Là où nous avons dépensé plus de 160 millions d’euros en moins de 4 ans, la nouvelle majorité, qui avait pourtant promis de monter encore en puissance, ne mettra qu’à peine 40 millions en deux ans. C’est une terrible régression pour les réseaux concernés, notamment ceux d’Optile en grande couronne ».

Pas un mot non plus concernant les achats de nouveaux bus. Les seuls éléments donnés laissent entendre que les renforts d’offre se feront pour l’essentiel à parc constant. « Que sont devenus les fameux 1000 bus annoncés par Mme Pécresse pendant sa campagne ? » se demande l’élu qui note par ailleurs que « les élus LR de grande couronne se sont eux-mêmes sentis obligés de faire un amendement rappelant cette promesse... »

L’inquiétude grandit, également, sur l’avenir de la dédiesélisation du parc roulant à laquelle Mme Pécresse avait pourtant fait mine de se ranger. En effet, pour la nouvelle ligne Créteil-Torcy, le conseil d’administration du STIF a mis de côté la solution au GNV pour lui préférer les cars Diesel.

Enfin, - et c’est très grave - une nouvelle fois, Pierre Serne, s’est vu contraint de déposer un amendement spécifique pour qu’une décision votée en octobre 2015, à l’initiative des élu-es EELV, dans la foulée des révélations sur le scandale Volkswagen et demandant que les moteurs des bus franciliens financés par le STIF soient testés, se voit enfin mise en œuvre.

« Il faut des tests indépendants sur les motorisations des bus Diesel d’Île-de-France. Plus les révélations se multiplient, par exemple au sein de la commission Royal, plus il apparaît comme hautement probable que les bus que nous avons achetés, quels qu’en soient les constructeurs, ne respectent pas les normes et les promesses de performances en matière de pollution. S’il faut finir par aller au tribunal pour obtenir que les tests promis soient enfin réalisés, nous le ferons » a conclu Pierre Serne au sortir du conseil du STIF qui venait de rejeter, à la demande de sa Présidente, l’amendement en question.

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1395645220460817&id=135959179762767

https://twitter.com/EELV_crIdF/status/783665303880425472