MDP">


 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER | Fourre-tout
Recherche

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Robert Hue sera présent pour soutenir les candidats MdP de Seine et Marne à Coulommiers le mercredi 31 mai à partir de 10H
 
- La lutte continue, voir l’article dans le journal LaRépublique77 Les déchets, affaire de gros sous ?
 
- Le STIF version Pécresse entre régression budgétaire et retour au Diesel.
 
- Josy Mollet-Lidy signe un article sur le Pays Briard du 10 avril PS/ PRG en faisant comprendre le divorce officiellement aux électeurs EELV sachant qu’elle a été élue avec leurs voix aux dernières municipales de mars 2014 mais nous ne sommes pas étonné vu son vote dès la mise en place du conseil municipal, Josy Mollet-Lidy vote pour l’UMP.
 
- Elections Départementales – Canton de Coulommiers. Pour une vraie démocratie locale et le respect des électrices et électeurs ! Réaction de Yvon TREGOAT Ex élu EELV Conseiller Municipal de Coulommiers. 2 ième de la liste aux municipales
 

Communiqués de presse >


Communiqué de presse du 14 mars 2013. Loi « Peillon » : l’opportunité d’ouvrir et de changer l’école

Pour EELV, le projet de loi présenté par le gouvernement est une opportunité de poser les fondations d’une école permettant de relever les défis du XXIe siècle, sur les valeurs de la citoyenneté et de l’intégration, sur un socle de confiance à reconstruire avec les enseignants et à la communauté éducative.

Après des années de casse de l’Éducation nationale menée par la droite, les écologistes sont satisfaits de participer à la reconstruction du système éducatif. Loin des diatribes anti-fonctionnaires, des discours moralistes et réactionnaires ou de la perception paranoïaque de la jeunesse qui caractérise l’UMP et ses alliés, le projet du gouvernement est une réelle opportunité pour refonder l’école.

Les écologistes souhaitent que cette loi ne soit pas une simple réparation mais qu’elle ait l’ambition de poser les fondements d’une nouvelle école permettant à notre jeunesse de relever les défis de ce siècle.

Oui à la formation des enseignants Le rétablissement de la formation des enseignants va dans le bon sens mais reste insuffisant : un pré-recrutement permettrait à cette profession de redevenir accessible à tous ceux qui le souhaitent, le débat doit continuer sur la forme et la place du concours, la formation continue doit être renforcée…

La confiance et la cohérence entre l’école et la Cité

Faire confiance à l’ensemble de la communauté éducative est nécessaire : les enseignants, les associations ou encore les collectivités territoriales mais aussi les élèves, qui doivent être placés au cœur des préoccupations, et leurs parents. Plus d’envergure doit être donnée aux projets éducatifs territoriaux pour qu’ils deviennent le lieu de la mise en place de politiques éducatives concertées. C’est par eux que nous pourrons réaliser la cohérence éducative entre temps scolaire et temps périscolaire, entre l’école et la Cité.

L’école, lieu de citoyenneté

L’école ne doit pas être un lieu de compétition mais un lieu de citoyenneté. C’est pourquoi, il faut revoir les apprentissages, leur transmission, leur évaluation pour ne plus permettre les situations d’échec scolaire que nous connaissons. Le parcours artistique et culturel proposé par le gouvernement va dans le bon sens. Il faut maintenant aller plus loin en proposant aussi un parcours citoyen qui valorise les expériences d’engagement et en renforçant le droit à l’expérimentation pédagogique.

L’ambition du droit à l’éducation

Nous souhaitons une école réellement inclusive qui accueille tous les élèves et s’adapte à leurs besoins spécifiques, y compris les enfants en situation de handicap. C’est ainsi que le droit à l’éducation pourra enfin être garanti pour tous. Donner plus d’ambition à cette loi permettra à l’école de la République de représenter à nouveau une promesse réaliste et crédible pour notre jeunesse.

Barbara POMPILI, Députée de la Somme et co-présidente du groupe écologiste à l’Assemblée nationale

le 14 mars 2013



Plan du site - Site conçu avec SPIP - Espace privé