MDP">


 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER | Fourre-tout
Recherche

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Robert Hue sera présent pour soutenir les candidats MdP de Seine et Marne à Coulommiers le mercredi 31 mai à partir de 10H
 
- La lutte continue, voir l’article dans le journal LaRépublique77 Les déchets, affaire de gros sous ?
 
- Le STIF version Pécresse entre régression budgétaire et retour au Diesel.
 
- Josy Mollet-Lidy signe un article sur le Pays Briard du 10 avril PS/ PRG en faisant comprendre le divorce officiellement aux électeurs EELV sachant qu’elle a été élue avec leurs voix aux dernières municipales de mars 2014 mais nous ne sommes pas étonné vu son vote dès la mise en place du conseil municipal, Josy Mollet-Lidy vote pour l’UMP.
 
- Elections Départementales – Canton de Coulommiers. Pour une vraie démocratie locale et le respect des électrices et électeurs ! Réaction de Yvon TREGOAT Ex élu EELV Conseiller Municipal de Coulommiers. 2 ième de la liste aux municipales
 

Communiqués de presse >


Communiqué du 16 mars 2013. Quels enfants laisserons-nous au monde ? La refondation de l’école : quels enjeux pour ce projet de loi ?

En proposant une « refondation de l’éducation », le gouvernement a mis la barre très haut. Là, justement, où les écologistes voulaient la placer.

Les écologistes sont convaincus, en effet, que l’on ne peut plus se contenter de réparer un « système éducatif » à bout de souffle, mais qu’il est temps de le « refonder » sur de nouvelles valeurs. En lieu et place de la sélection par l’échec dans un système individualiste, ils veulent la réussite de tous par une pédagogie résolument coopérative. Contre une évaluation qui classe, ils veulent une évaluation qui valorise et encourage le dépassement de soi. À côté des savoirs disciplinaires nécessaires, ils affirment l’importance de l’éducation artistique et culturelle, de l’éducation à l’environnement, à la santé, à la citoyenneté. Pour lutter contre l’anonymat, l’indifférence et la violence, ils veulent des unités pédagogiques à taille humaine dans des établissements éco-responsables. Pour combattre le consumérisme scolaire et le découragement des enseignants, ils veulent une autre gestion de l’institution, qui rompe avec la concurrence libérale qui gangrène l’école…

Mais les écologistes sont aussi convaincus que ce n’est pas seulement l’école qu’il faut refonder, mais bien l’éducation, dans toutes ses composantes. Ils prônent le soutien aux familles les plus défavorisées, l’aménagement de la ville pour que l’enfant y ait toute sa place, la relance de l’éducation populaire et de la formation tout au long de la vie, le rôle éducatif des médias, la lutte contre l’immédiateté pulsionnelle promue par les machineries publicitaires et technologiques. Ils veulent que l’éducation permette à l’enfant de grandir sereinement, de découvrir le monde et d’apprendre à s’y comporter en citoyen plus qu’en consommateur. Et ils pensent que c’est toute la société qui doit se mobiliser pour garantir le premier des droits de l’enfant : le droit à l’éducation.

Au regard de ces ambitions, la loi sur « la refondation de l’éducation » n’est qu’un modeste premier pas. Beaucoup de travail reste à faire. En articulation avec la commission « éducation » du mouvement, les parlementaires écologistes ont joué le jeu : ils ont déjà fait avancer les choses et ces pages en témoignent. Nous continuerons, sans relâcher notre effort. Car deux questions indissociables structurent notre engagement : « Quel monde laisserons-nous à nos enfants ? » et « Quels enfants laisserons-nous au monde ? »

Philippe Meirieu

Président du conseil fédéral d’EELV

Vice-président de la région Rhône-Alpes, chargé de la formation tout au long de la vie

le 16 mars 2013



Plan du site - Site conçu avec SPIP - Espace privé