MDP">


 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER | Fourre-tout
Recherche

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Robert Hue sera présent pour soutenir les candidats MdP de Seine et Marne à Coulommiers le mercredi 31 mai à partir de 10H
 
- La lutte continue, voir l’article dans le journal LaRépublique77 Les déchets, affaire de gros sous ?
 
- Le STIF version Pécresse entre régression budgétaire et retour au Diesel.
 
- Josy Mollet-Lidy signe un article sur le Pays Briard du 10 avril PS/ PRG en faisant comprendre le divorce officiellement aux électeurs EELV sachant qu’elle a été élue avec leurs voix aux dernières municipales de mars 2014 mais nous ne sommes pas étonné vu son vote dès la mise en place du conseil municipal, Josy Mollet-Lidy vote pour l’UMP.
 
- Elections Départementales – Canton de Coulommiers. Pour une vraie démocratie locale et le respect des électrices et électeurs ! Réaction de Yvon TREGOAT Ex élu EELV Conseiller Municipal de Coulommiers. 2 ième de la liste aux municipales
 

Communiqués de presse >


Communiqué de presse du 22 mars 2013. Photovoltaïque : l’Europe est en train de rater une nouvelle révolution industrielle

L’annonce par l’industriel Bosch de l’abandon de ses activités dans le photovoltaïque, qui menace 3 000 postes dont 200 sur le site de Vénissieux, est undrame social pour les employés de ces usines en même temps que le révélateur d’un profond problème de stratégie industrielle de la France et de l’Union européenne.

Alors qu’il nous faut répondre à la fois au défi climatique et à la crise économique, ce retrait symbolise l’échec collectif des Européens à porter une vision du futur industriel et à engager la transformation écologique de l’économie.

En France, l’industrie photovoltaïque avait beaucoup souffert des décisions gouvernementales de l’ère Sarkozy/Fillon, qui favorisaient les grands groupes au détriment de nombre de PME innovantes qui ont été conduites à la faillite. Aujourd’hui, la décision de Bosch illustre l’impéritie globale de la gouvernance européenne, son incapacité à faire face à l’offensive industrielle chinoise dans le domaine du solaire.

Après s’être approprié des technologies dont le développement avait été permis notamment par les contribuables européens, la Chine subventionne allègrement son industrie solaire, entraînant la fermeture d’acteurs importants du secteur. Alors que les Etats-Unis ont mis en place des droits de douane s’élevant jusqu’à 250 % sur les panneaux chinois, il aura fallu 6 mois à l’Union pour seulement ouvrir une modeste enquête…

Pour les écologistes, les filières de production d’énergie renouvelables doivent être une priorité, aussi bien du niveau européen qu’au niveau local. Il est impératif de sortir d’une logique passive à une attitude offensive en la matière.

EELV

Le 22 mars 2013



Plan du site - Site conçu avec SPIP - Espace privé