Coulommiers - EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS Coulommiers - EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS
Groupe local
 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER
Recherche

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Je viens de signer la pétition "Loi travail : non, merci @MyriamElKhomri ! #loitravailnonmerci" et je souhaitais savoir si vous voudriez nous aider en ajoutant votre signature.
 
- Le Groupe local est très heureux de vous adresser la parution N° 9 et 10 avril-mai 2015 du journal "Via Ecologica".
 
- Une question ou un problème au sujet de votre eau du robinet, de votre facture ou de votre compteur ?
 
- Réunion Publique Compteurs télérelevés, eau et santé. Une nouvelle génération de compteurs d’eau, dits « intelligents », est arrivée en Ile-de-France, et prend place dans nos immeubles et maisons. Vous êtes nombreux à nous interroger à ce sujet : pourquoi m’installe-t-on ce nouveau compteur, comment ça fonctionne ? Quels sont les effets nocifs sur la santé ? Comment et pourquoi refuser le remplacement de mon compteur en parfait état de marche ?
 
- Emerainville, dimanche 29 janvier 2014. Jean-Vincent Placé (derrière, 2e en partant de la droite), Président du groupe écologiste au Sénat, est venu soutenir Jacques Huleux (Emerainville), Bénédicte Monville (Melun) et Cuong Pham Phu (Lognes), assis de gauche à droite
 

La vie du Groupe Local >


Pour répondre aux provocations du président de la République qui visaient à détourner et à récupérer le 1er mai par l’annonce d’un rassemblement de ses partisans, sur le Champs-de-Mars, sur le thème fallacieux du « vrai travail » toutes les forces de gauche de Coulommiers se sont retrouvées aux côtés de l’Union locale de la CGT.

Patrick ARNOULT, son secrétaire, s’est exprimé en ces termes devant les personnes ayant fait le déplacement à Paris :

 » Mes chers camarades,

Les éléments parvenus à la coordination des luttes de la Confédération CGT confirment une très forte dynamique de mobilisation unitaire pour ce 1er mai 2012. Alors que la préparation de ce 1er mai se situe en pleine période de vacances scolaires, 289 manifestations ou rassemblements sont organisés dans tout le pays. Pour la seule CGT, en Seine-et-Marne, des bus sont programmés depuis Montereau, Nemours, Meaux, Mitry-Mory, Nangis, Pontault-Combault, Chelles, Marne-la-Vallée, Melun, Melun Sénart et Coulommiers.

Cette année, le 1er mai prend une dimension toute particulière car Sarkozy nous insulte, nous méprise et nous provoque.

C’est un affront pour tous ceux et celles, dans les usines, les bureaux dans la fonction publique qui subissent chaque jour des attaques contre leur travail et qui, le 1er mai, expriment leur colère et leurs revendications.

C’est une attaque contre tous les retraités, les chômeurs et chômeuses qui galèrent chaque jour alors que, depuis cinq ans, le gouvernement Sarkozy est aussi responsable de la baisse de leur pouvoir d’achat et de la hausse du chômage.

C’est enfin une insulte pour la mémoire de tous ceux qui sont morts à Fourmies le 1er mai, il y a 120 ans, exécutés par le gouvernement en place.

Non, M. Sarkozy nous ne sommes pas des « faux travailleurs » !!! vouloir faire du 1er mai la fête du « vrai travail » est une provocation de plus pour les millions de travailleurs qui ont vu le gouvernement, chaque jour, bafouer le droit des salariés, s’augmenter et engraisser les grandes entreprises et les banques.

Que le président des riches, qui se pavanait au Fouquet’s ou prétendait vouloir moraliser le capitalisme sur le yacht d’un milliardaire, veuille donner des leçons aux travailleurs est indécent. Non, M. Sarkozy nous ne sommes pas des « faux travailleurs » et à notre tour nous vous disons « casse-toi » !!! pour être courtois.

Alors oui, cette année le 1er mai prend une dimension toute particulière, et pour plusieurs raisons :

- Parce qu’il est de la responsabilité du mouvement syndical et du mouvement social dans son ensemble de répondre aux besoins de résistances sociales, de solidarité et de lien social pour offrir d’autres alternatives.

- Parce que le quinquennat de récessions sociales sans précédent que nous venons de vivre ne doit pas être renouvelé.

- Parce que le score du F. Haine lors du scrutin du 26 avril et le tournant extrémiste et nationaliste de la droite française qui en découle est dangereux pour notre peuple.

- Parce qu’il est nécessaire de démontrer la place des forces de progrès dans le paysage social.

- Parce que la dernière récupération politique de Sarkozy au compte du capital en appelant ses troupes à se rassembler ce premier mai au Champs-de-Mars est inacceptable. Est-ce un hasard ? (Il est bon je crois de rappeler que le Champs-de- Mars est un lieu symbolique où Lafayette à fait tirer la garde royale sur le peuple qui ne voulait plus reconnaître la royauté le 17 juillet 1791).

- Parce que nous ne laisserons pas brader les acquis issus du Conseil de la Résistance à quelques individus bourgeois et imbus de pouvoir.

Plus que jamais, il nous faut nous rassembler massivement, combattre toute idée permettant l’exclusion, le rejet de l’autre, la mise en concurrence des salariés entre eux. Le combat pour le progrès social contre les mesures d’austérité qu’ils veulent nous imposer nécessite de redonner toute sa place à la démocratie citoyenne dedans et hors l’entreprise.

Les vrais travailleurs ce sont nous, français, immigrés, avec ou sans papier, jeunes, vieux, retraités, salariés du privé et du public, privé d’emploi et nous refusons de voir un parti à la solde du patronat reprendre de vieux slogans nauséabonds, abjectes, pétainistes, indigne d’un Président de la République.

C’est dans ce contexte, que nous allons manifester notre mécontentement et réaffirmer notre légitimité ! Que l’on soit salariés, retraités ou privés d’emploi, nous allons relever le défi qui est lancé par Sarkozy et son clan en nous dirigeant à la manifestation à Paris pour exiger le progrès social et satisfaire les revendications :

- Pour les Salaires, l’Emploi, la Retraite, les Services Publics, la Lutte contre la déréglementation du Code du Travail en France et en Europe,

- Pour conforter la place des revendications sociales dans les politiques à venir ;

- Pour réaffirmer que la lutte pour le progrès social appelle à la solidarité de l’ensemble des travailleurs, quelles que soient leurs origines, leurs nationalités ou leurs croyances ;

- Pour exiger que le progrès social soit placé au cœur des politiques européennes.

Tous ensemble portons les exigences du monde du travail, les exigences de la solidarité internationale, le refus du racisme et de la xénophobie. «