MDP">


 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER | Fourre-tout
Recherche

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Robert Hue sera présent pour soutenir les candidats MdP de Seine et Marne à Coulommiers le mercredi 31 mai à partir de 10H
 
- La lutte continue, voir l’article dans le journal LaRépublique77 Les déchets, affaire de gros sous ?
 
- Le STIF version Pécresse entre régression budgétaire et retour au Diesel.
 
- Josy Mollet-Lidy signe un article sur le Pays Briard du 10 avril PS/ PRG en faisant comprendre le divorce officiellement aux électeurs EELV sachant qu’elle a été élue avec leurs voix aux dernières municipales de mars 2014 mais nous ne sommes pas étonné vu son vote dès la mise en place du conseil municipal, Josy Mollet-Lidy vote pour l’UMP.
 
- Elections Départementales – Canton de Coulommiers. Pour une vraie démocratie locale et le respect des électrices et électeurs ! Réaction de Yvon TREGOAT Ex élu EELV Conseiller Municipal de Coulommiers. 2 ième de la liste aux municipales
 

Communiqués de presse >


Budget 2011 : la Région au rendez-vous des engagements pris devant les Franciliens

Au terme de trois jours de débats, les élus régionaux ont adopté le budget 2011 de l’Île-de-France. Ce budget de 4,632 milliards d’euros, construit dans un cadre financier contraint, traduit les engagements pris par la majorité régionale pour la nouvelle mandature, pour améliorer le quotidien des Franciliens.

Pour : 140 (PS, EELV, FDG, FDG-A, MRC, PRG-MUP) Contre : 66 (UMP, NC)

Les principaux chiffres

Total du budget : 4,632 milliards d’euros, stable par rapport à 2010 Dépenses d’investissement : 2,24 milliards d’euros (+6%) Dépenses de fonctionnement : 2,19 milliards d’euros (+1,9%)

Autorisation d’emprunt : 907 millions d’euros (-8,1%) Taux de fiscalité régionale inchangés pour la cinquième année consécutive

« Ce budget facilitera la sortie de crise. Il soutient l’activité économique en renforçant les investissements dans les secteurs créateurs d’emplois comme les transports et le logement. Il met en œuvre le bouclier social pour protéger les Franciliens des effets de la crise et répond à l’impératif écologique », déclare Jean-Paul Huchon.

« Le gel des dotations de l’Etat et la perte de notre autonomie fiscale auraient pu nous conduire à pratiquer la même politique de rigueur que celle du gouvernement. Il n’en sera rien. Grâce à une bonne gestion de nos finances lors des douze dernières années, nous avons préservé les marges de manœuvre nous permettant de poursuivre notre action », poursuit le Président du Conseil régional.

« Trois mots caractérisent ce budget : la solidité, la solidarité et la persévérance », souligne Marie-Pierre de la Gontrie, première Vice-présidente chargée des Finances.

Le budget a été enrichi pendant le débat grâce à l’adoption, avec le soutien de l’exécutif, de nombreux amendements de la majorité régionale. Ces amendements ont augmenté de 100 millions d’euros les crédits de paiement, dont 80% pour des investissements supplémentaires dans les secteurs des lycées ou du logement. Le maintien de la notation triple A de la Région a permis cet effort supplémentaire.

Transports : +4,35%

Le budget transports s’élève à 1,581 Md d’€, soit 30% du budget total et en hausse de 4,35% par rapport à 2010. • 835 M€ en investissement (dont 72% pour le transport public) • 746 M€ en fonctionnement (dont 593 M€ de contribution au STIF et 130M€ pour le financement des mesures sociales (Carte Solidarité Transport et Imagin’R)).

Parmi les nouveautés du budget 2011 :

• la suppression de la zone 6, effective au 1er juillet 2011 (10 M€ en 2011) • la gratuité des transports pour les jeunes en insertion (4 millions d’€ en 2011), effective le 1er septembre 2011, • le lancement des travaux pour les schémas directeurs du RER C et D • l’ouverture de la station « Créteil - Parc des Sports » sur la ligne 8 du métro • la mise en service des lignes de bus en site propre Pompadour - Sucy - Bonneuil » (94) et TZen 1 « Sénart - Corbeil-Essonnes » (77 et 91)

Lycées : les moyens pour une grande ambition éducative Ce budget 2011 donne à la Région les moyens de poursuivre une très grande ambition éducative. Le total du budget des lycées s’élève à 761,47 M€ (investissement et fonctionnement). Ces crédits, augmentés de 40,5 M€ grâce à des amendements votés en séance, permettront d’accélérer le programme de rénovation des lycées. Deux lycées neufs, trois internats de proximité et quatre opérations de rénovation d’ensemble seront lancés en 2011. Le déploiement de l’Espace numérique de travail Lilie sera poursuivi et davantage d’établissements seront raccordés au très haut débit.

Une enveloppe de 20 M d’€ maintiendra le financement de la gratuité totale des manuels scolaires. La Région consacrera 4,8 millions d’euros de plus aux équipements sportifs à la disposition des lycéens, et renforcera ses actions pour la citoyenneté, la participation lycéenne et la lutte contre les discriminations. Elle lancera en 2011 une expérimentation de la tarification au quotient familial dans les cantines scolaires.

Formation professionnelle et apprentissage : +2,7%

Pour irriguer l’économie francilienne de nouvelles compétences et rendre effectif le droit à la formation tout au long de la vie, l’effort consacré à la formation professionnelle et à l’apprentissage restera significatif. Les crédits dédiés à l’insertion professionnelle des franciliens augmenteront de 2,7%, à 617 millions d’euros. Ce budget a été accru de 10,6 millions d’euros après l’adoption en séance d’amendements proposés par l’ensemble des groupes de la majorité, avec le soutien de l’exécutif régional. Entre autres actions, la Région financera 50 000 parcours de continuité professionnelle pour les salariés des secteurs en difficulté, ainsi que le développement des écoles de la deuxième chance dans les huit départements franciliens.

Logement : un gros effort pour le logement social A l’heure où le gouvernement se désengage de la politique du logement avec un budget en baisse de 2,6% (loi de Finances 2011), le budget 2011 de la Région Ile-de-France prévoit 271,2 millions d’euros en faveur du logement… La Région donne la priorité au logement social (+8,7% par rapport à 2010) et intermédiaire (+54%) afin de réduire les inégalités et renforcer la cohésion sociale. Un effort tout particulier va être fait pour le logement des jeunes et des étudiants (47,6 M€) en portant la production de logements pour étudiants de 3000 à 4000 logements par an.

Pour lutter contre la précarité énergétique dans l’habitat, une SEM Ile-de-France Energies nouvelles sera créée cette année. Elle interviendra dans le parc privé comme dans le parc social (15 M€).

Environnement : un plan climat ambitieux

115,1 millions d’euros en investissement et 34 millions d’euros en fonctionnement seront engagés en 2011 afin de concrétiser, cette année encore, le concept de première Eco-région d’Europe. Dans la perspective de l’adoption au printemps 2011 d’un plan climat ambitieux, le budget énergie-climat est en forte croissance par rapport à 2010 : + 69%. Des projets structurants et d’envergure verront le jour en 2011. Exemples de chantiers : opération de géothermie profonde à Coulommiers (77), une chaufferie bois connectée au réseau de la ville de Brétigny sur Orge (91), le projet de solaire photovoltaïque à Marines dans le PNR du Vexin (95)…

Développement économique : 41 M€ pour les fonds d’investissement régionaux En cohérence la nouvelle Stratégie régionale de développement économique et de l’innovation, en cours d’élaboration, et avec le plan régional « Priorité PME », le budget du développement économique et de l’emploi connaîtra une forte augmentation en 2011 (84,9 millions d’euros contre 51,15 millions en 2010). La Région engagera 41 millions d’euros pour abonder ses deux fonds de capital-investissement, IDF capital et Cap Décisif, et doter deux nouveaux outils de renforcement des fonds propres des PME. Objectif : porter la capacité d’investissement de ces fonds à 250 millions d’euros en 2014.

Enseignement supérieur-recherche : engagement maintenu

La Région maintient son engagement en faveur de l’enseignement supérieur et de la recherche. Avec un budget de 66,5 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et 148,3 millions d’euros pour la recherche, la Région met en œuvre les conclusions des Assisses de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Suivant quatre grandes priorités (conditions de vie des étudiants, emplois scientifiques, soutien à la recherche, dialogue science/société), le budget confirme l’engagement sans faille de la Région lorsque le budget de l’Etat baisse de 3% à périmètre constant. La Région financera en 2011 trois maisons de l’étudiant sur les campus de Paris 11, Versailles-Saint-Quentin et Paris est-Marne-la-Vallée. Elle mettra en place un nouveau dispositif contre le décrochage universitaire.

Santé et action sociale : 78,5 M€ pour la mise en place du bouclier social

La Région consacrera en 2011 un budget de 78,5 millions d’euros à la santé et l’action sociale. Face au désengagement de l’Etat, il est plus que jamais nécessaire de renforcer les actions régionales en faveur de la protection des publics les plus fragiles ou en difficulté en mettant en œuvre le bouclier social dont les franciliens ont besoin.

Le budget va faciliter la mise en place du parcours d’autonomie des jeunes avec le Pass contraception, la pérennisation du Fonds régional d’aide sociale (FRAS) et l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé des étudiants. Pour lutter contre la sous-médicalisation de certaines zones du territoire francilien, le contrat RéciproSanté, (nouvelle aide aux étudiants en médecine et en formations sanitaires et sociales qui souhaitent exercer dans des zones sous dotées) va être mis en place.

Depuis de nombreuses années la Région a mis en place une politique ambitieuse en faveur de l’accueil et des soins aux personnes toxicomanes. En 2010 la Région a financé une étude qui a montré l’intérêt, en termes de santé publique, de l’implantation de salles de consommation de drogues à moindre risque. C’est pourquoi le budget 2011 prévoit le soutien à la création de ces centres.



Plan du site - Site conçu avec SPIP - Espace privé