MDP">


 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER | Fourre-tout
Recherche

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Vendredi 21 juin 2013 à 19h c’est tenue la FETE de la musique à Coulommiers au Théatre pour une classe sociale et pour une autre à Halle aux fromages qui prouvent ici la politique sociale mise ne place par la majorité. Nous vous avons entendu cherES ColumérienES !!!!!!!!!!!
 
- Contournement de Coulommiers.Les Seine-et-Marnais pénalisés par le désengagement de l’Etat. Le Président du Conseil général de Seine-et-Marne Vincent Eblé s’exprime sur la question du contournement de Coulommiers.
 
- SCOT : Schéma de Cohérence Térritoriale du Bassin de vie de Coulommiers, vous pouvez voir sur le site l’état d’avancement.
 
- Le Maire de Coulommiers Franck Riester vient de prendre un arrêté municipal sur la circulation des animaux sur la voie publique. Surveillez votre animal…….
 
- Devant la juge, l’ex-policier Philippe Pichon accuse sa hiérarchie. Harcèlement moral, discrimination politique et consignes illégales : lâché par l’institution policière, l’ex-commandant Pichon sort de sa réserve et son avocat fournit des documents à la justice pour étayer sa plainte.
 

Il va faire Bon Vivre à Coulommiers >


Coulommiers : un centre-ville à fuir ? C’est ce que semble nous inciter à faire la police municipale par son empressement, depuis quelque temps, à verbaliser.

Le passage en centre-ville coûte cher, beaucoup trop cher, quand, faute de place, on s’est mal garé pendant moins de dix minutes, sans pour autant gêner ni mettre en danger qui que ce soit !

Il m’en a ainsi coûté 35 euros« (1) » pour m’être arrêté, quelques instants, devant la mairie afin de retirer des places à l’Office de tourisme.

Ma mésaventure ne m’a guère surpris, cela dit, tant les Columériens et les visiteurs se plaignent de ces contractuelles trop zélées. J’ai tenté de m’expliquer avec elles avant que le PV ne soit entièrement rédigé : en vain : < Trop tard ! », ont-elles, en chœur, déclaré.

La police municipale ignore, dans une telle situation, toute compréhension. Ces dames s’éloignent d’ailleurs avant même que vous ayez fini de leur parler, en vous souhaitant ironiquement une bonne journée ou une indulgence liée à l’amnistie présidentielle !

Elles n’ont pas plus d’hésitation à agir, d’ailleurs, contre les personnes à mobilité réduite, comme me l’a signalé, alors que je venais de régler mon PV, une dame qui a pourtant "GIG" sur son pare-brise et qui ne trouve pas toujours une place réservée libre.

Elle a droit, avec la même facilité, aux PV elle aussi, et m’a encouragé à ne pas perdre de temps à faire entendre raison aux agents car elle sait, elle, depuis longtemps, qu’ils sont incapables d’excuser nos fautes, fussent-elles minimes. Quelle indulgence pourraient donc espérer ceux qui peu¬vent se mouvoir aisément ?

Le respect de la loi

Quant au chef de la police municipale et au responsable municipal de ce service, s’ils ont répondu courtoisement à mes protestations par téléphone et pris le temps néces¬saire pour cela, ils ne voient, l’un et l’autre, rien à changer pour nous épargner ces désagréments et ils n’ont nulle intention d’encourager les contractuelles à plus de clémence.

Ils voient même un net progrès dans le stationnement en ville, quand nous percevons une détérioration de la qualité de vie. Ils m’ont assuré qu’ils n’avaient qu’un souci : le meilleur respect de la loi, la meilleure utilisation du centre-ville par les usagers. Aucun exercice abusif du droit, selon eux.

Nous l’aurons compris. Vu le manque de places autorisées au cœur de Coulommiers, il ne reste plus qu’à marcher ou à se garer loin, même si l’on manque de temps, voire à déserter le centre-ville de Coulommiers pour se rendre dans des localités voisines ; plus accueillantes et moins onéreuses, lors d’un stationnement de très courte durée.

M. BARDET COULOMMIERS Communiqué : Le Pays Briard du vendredi 6 avril 2007

(1) Soit plus de trois fois le PV pour ne pas avoir acquitté le stationnement payant à Paris ! A vous de choisir : Coulommiers… ou Paris ?



Plan du site - Site conçu avec SPIP - Espace privé