Coulommiers - EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS Coulommiers - EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS
Groupe local
 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER
Recherche

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Vendredi 21 juin 2013 à 19h c’est tenue la FETE de la musique à Coulommiers au Théatre pour une classe sociale et pour une autre à Halle aux fromages qui prouvent ici la politique sociale mise ne place par la majorité. Nous vous avons entendu cherES ColumérienES !!!!!!!!!!!
 
- SCOT : Schéma de Cohérence Térritoriale du Bassin de vie de Coulommiers, vous pouvez voir sur le site l’état d’avancement.
 
- Le Maire de Coulommiers Franck Riester vient de prendre un arrêté municipal sur la circulation des animaux sur la voie publique. Surveillez votre animal.......
 
- Devant la juge, l’ex-policier Philippe Pichon accuse sa hiérarchie. Harcèlement moral, discrimination politique et consignes illégales : lâché par l’institution policière, l’ex-commandant Pichon sort de sa réserve et son avocat fournit des documents à la justice pour étayer sa plainte.
 
- Nous, organisations politiques de Coulommiers (LES VERTS, PS, PC, PRG, MRC, POI). TOUS UNIS POUR LA DEFENSE DE L’HÔPITAL DE COULOMMIERS !
 

Il va faire Bon Vivre à Coulommiers >


Contournement de Coulommiers.Les Seine-et-Marnais pénalisés par le désengagement de l’Etat. Le Président du Conseil général de Seine-et-Marne Vincent Eblé s’exprime sur la question du contournement de Coulommiers.

Le Conseil général ne conteste pas l’utilité d’un tel aménagement, contrairement à ce que laissait entendre une tribune parue dans la presse.

Par contre, la situation actuelle des finances départementales empêche de soutenir dans l’immédiat le financement d’un tel projet. Du fait de la situation économique nationale, le Département continue de subir la hausse de dépenses sociales liées à ses compétences obligatoires. En deux ans, le nombre de titulaires du RSA est passé de 15 000 à près de 21 000 aujourd’hui.

Or, le montant de ces dépenses non compensées par l’Etat atteint aujourd’hui 429 millions d’euros, soit l’équivalent du coût de construction d’une dizaine d’opération du type du contournement de Coulommiers !
Cette situation empêche le Conseil général de s’engager dans des grands projets d’aménagement de ce type. A titre de comparaison, le budget annuel consacré en 2012 à l’entretien des routes départementales s’élèvera à 41,4 millions d’euros.

Pour autant, le Département s’engage au quotidien dans l’entretien du réseau routier, avec comme objectif premier d’assurer la sécurité de tous les Seine-et-Marnais.
Pour le seul canton de Coulommiers, pas moins de neuf opérations ont été réalisées depuis 2007, pour un total approchant les 2 millions d’euros, dont par exemple l’aménagement de la traverse de la commune de Pommeuse, l’aménagement du cours Gambetta de Coulommiers, ou encore la réfection de la chaussée de Pézarches et Mauperthuis. De même, près de 3 Millions sont réservés pour des projets actuellement à l’étude, dont l’aménagement de l’avenue de Rebais à Coulommiers ou encore l’aménagement des voie vertes de Chailly-en-Brie.
Face à l’encombrement progressif de la RD 934, le Département étudie actuellement diverses opérations visant à améliorer le trafic et la sécurité autour de Coulommiers, notamment autour du carrefour de Saint-Blandin (RD934/RD15).

Au final, ce n’est pas le seul canton du Coulommiers qui est pénalisé par ce contexte financier difficile, mais bien l’ensemble des Seine-et-Marnais. « Plutôt que de jeter l’opprobre sur le Conseil général, je ne peux qu’encourager les élus du canton d’exercer leur influence à nos côtés, afin d’obtenir de l’Etat l’argent qu’il doit au Conseil général, et ainsi fournir à tous les Seine-et-Marnais les infrastructures nécessaires au dynamisme et au développement de leur département » précise Vincent Eblé, sénateur, président du Conseil Général de Seine-et-Marne

http://www.seine-et-marne.fr/actualites-transport/contournement-de-coulommiers