MDP">


 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER | Fourre-tout
Recherche

Les partis vont mourir, mais ils ne le savent pas, de Robert Hue

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Seine-et-Marne : le champ pétrolier géant veut faire tâche d’huile
 
- LETTRE OUVERTE DES COLLECTIFS FRANÇAIS NON AUX PETROLE ET GAZ DE SCHISTE ET DE HOUILLE à Mme Ségolène Royal Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie en réaction à la signature prochaine d’une douzaine de nouveaux permis de recherche d’hydrocarbures. Le document est parti en lettre recommandée, le 30.09.14.
 
- Voir l’affiche de la diffusion du film « Gaz de schiste, les lobbies contre attaque », sur France 5, le 14 octobre 2014, à 20h30.
 
- Dimanche 11 mai 2014 à partir de 18h30 à Château Thierry au cinéma théatre 13 place de l’Hôtel de Ville, projection débat du film Holy Field, Holy Ward avec la participation de Karima Delli et de François Veillerette têtes de listes Europe Ecologie pour les européennes vote le 25 mai 2014.
 
- Interdiction « générale et absolue » de la fracturation hydraulique : EELV se félicite d’une victoire du droit de l’environnement ! Le tribunal de Melun a interdit mercredi 12 mars un forage d’exploration pétrolière à Nonville en Seine et Marne.
 

à la une > Gaz de schiste non merci !!!! >


Une pollution aux hydrocarbures a eu lieu le samedi 15 juin 2013 à 7h00 après une fuite d’une tête de puits à Champeaux en Seine-et-Marne. Le risque ZERO n’existe pas pour le conventionnel et encore moins pour le non-conventionnel qui consiste à fracturer les roches-mères en traversant les aquifères.

Les sociétés pétrolières ne sont pas en mesure de garantir une exploitation propre et sans conséquences sur l’environnement.

MELUN - Une fuite sur un puits de pétrole a entraîné une pollution aux hydrocarbures samedi sur un site d’extraction de la société Vermilion, à Champeaux (Seine-et-Marne), a-t-on appris dimanche auprès de la gendarmerie.

L’alerte a été donnée samedi vers 07H00, après la découverte d’une fuite localisée au niveau d’une tête de puits, a-t-on précisé. Un mélange d’eau (95%) et de pétrole (5%) s’est répandu au sol, avant de se déverser en partie dans un petit cours d’eau, le ru d’Ancœur.

On ignore la quantité exacte de pétrole qui a fui, a indiqué cette source, évoquant une pollution au sol de l’ordre de 300 mètres carrés.

Des barrages de ballots de paille ont été mis en place par les pompiers pour protéger les douves du château de Vaux-le-Vicomte, situé à quelques kilomètres et alimenté par le ru d’Ancœur, mais aussi pour éviter que la pollution ne rejoigne la Seine, située en aval.

Trois camions de la société Veolia ont été réquisitionnés pour procéder au nettoyage du site, aux frais de la société franco-canadienne Vermilion, qui exploite plusieurs gisements de pétrole conventionnel en Ile-de-France et dans les Landes.

Une enquête est en cours pour déterminer les causes de l’incident, a précisé la gendarmerie.

(AFP / 16 juin 2013 12h44)

http://www.romandie.com/news/n/_Seine_et_Marne_pollution_aux_hydrocarbures_apres_une_fuite_sur_un_puits66160620131247.asp

Des représentants des Collectifs Briards Nord Bourgogne et Sud 77 se sont rendus sur place ce matin afin d’évaluer la pollution de la rivière le Ru d’Ancœur de Blandy-les-Tours. Des ballots de paille ont été disposés sur le Ru pour filtrer mais des auréoles d’hydrocarbures sont visibles après le barrage et continuent à s’écouler.

Des représentants de Vermilion étaient présents en différents sites pour évaluer le degré de pollution.

Vous pouvez consulter le site de la Mairie de Blandy et voir d’autres photos :

http://www.lesblandynois.fr/

Samedi matin vers 7h, une habitante de Blandy se promenant le long du ru détecte une odeur anormale d’hydrocarbures. Elle donne l’alerte auprès de la mairie qui très rapidement découvre l’origine du problème : un flot continu de pétrole se déverse directement dans le ruisseau au niveau du pont entre la ferme de Chaunoy et le village de Champeaux. Les services de gendarmerie, les pompiers ainsi que le maire de Champeaux et la société Vermillion sont immédiatement contactés. Ce pétrole provient d’une importante fuite de la plateforme située plus haut à la sortie de Champeaux.

L’ensemble des services arrivent rapidement mais devant l’ampleur de la fuite, les moyens techniques adaptés n’arriveront que beaucoup plus tard. Sous la recommandation pressante du maire de Champeaux, le premier camion de pompage arrivé sur site est positionné au niveau d’une ancienne station d’épuration servant désormais de réserve d’eau pour la lutte contre les incendies. En effet, avant de se jeter dans le ru, le pétrole s’échappant de la plateforme traverse cette réserve. La mesure est efficace.

A partir de ce moment le pétrole cesse de se répandre dans la nature. Pour autant, le mal est fait, les photos ci dessous prisent au plus fort de la pollution montre l’ampleur de celle-ci.

« Le puits de Champeaux, cluster N°2, se trouve sur la route du Moulin de Chaunoy. Les Collectifs antigpds »

FUITES AUX HYDROCARBURES …..

Note du Conseil Général de Seine et Marne

 :

Suite à la fuite sur un puits de pétrole constatée samedi dernier sur un site d’extraction de la société Vermilion, à Champeaux

Le Sénateur et Président du Conseil général, Vincent Eblé, et le Vice-président du Conseil général chargé de l’environnement et du développement durable, Jean Dey font part de leur vive inquiétude :

Un mélange d’eau et de pétrole s’est répandu en fin de semaine dernière au sol, avant de se déverser dans le ru d’Ancœur. Les pompiers ont installé des barrages pour protéger les douves du château de Vaux-le-Vicomte, situé à proximité, mais également pour empêcher la pollution d’atteindre la Seine.

Pour Jean Dey : « cet incident est très préoccupant. Si l’on ignore encore la quantité exacte de pétrole déversée dans le ru, nous savons que la pollution au sol est tout à fait considérable, ce qui ne fait que renforcer notre inquiétude. N’oublions pas qu’une partie des eaux de l’Ancœur s’engouffre directement dans la nappe souterraine du Champigny, qui alimente près d’un million de franciliens en eau potable. Après Grandpuits-Bailly-Carrois et la Grande Paroisse, il s’agit d’une nouvelle pollution sur ce territoire ; c’est à se demander si des précautions particulières ont été prises ! Nous faisons confiance en la justice afin que les responsabilités soient clairement établies et que ce genre d’incident ne se reproduise plus ! ».

Pour Vincent Eblé, « bien que cette fuite provienne d’un puits de pétrole conventionnel, les dégâts constatés n’en sont pas moins importants. Voilà une raison supplémentaire de maintenir notre opposition à l’exploration et à l’exploitation des gaz et pétroles de schiste » conclut le Président du Conseil général.

(Source attaché de presse du cabinet du président du CG77)



Plan du site - Site conçu avec SPIP - Espace privé