MDP">


 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER | Fourre-tout
Recherche

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Robert Hue sera présent pour soutenir les candidats MdP de Seine et Marne à Coulommiers le mercredi 31 mai à partir de 10H
 
- La lutte continue, voir l’article dans le journal LaRépublique77 Les déchets, affaire de gros sous ?
 
- Le STIF version Pécresse entre régression budgétaire et retour au Diesel.
 
- Josy Mollet-Lidy signe un article sur le Pays Briard du 10 avril PS/ PRG en faisant comprendre le divorce officiellement aux électeurs EELV sachant qu’elle a été élue avec leurs voix aux dernières municipales de mars 2014 mais nous ne sommes pas étonné vu son vote dès la mise en place du conseil municipal, Josy Mollet-Lidy vote pour l’UMP.
 
- Elections Départementales – Canton de Coulommiers. Pour une vraie démocratie locale et le respect des électrices et électeurs ! Réaction de Yvon TREGOAT Ex élu EELV Conseiller Municipal de Coulommiers. 2 ième de la liste aux municipales
 

Communiqués de presse >


Les désengagements de l’Etat
Quelques exemples du profond désengagement de l’Etat en matière de solidarité :

1- Les personnes âgées

Alors que le vieillissement de la population accroît les besoins,l’Etat refuse aux maisons de retraite les crédits nécessaires à l’embauche des personnels médicaux, frais de santé qui sont pourtant de sa seule responsabilité.

Dernier exemple en date : le refus signifié à la nouvelle maison de retraite de Veneux les Sablons en juillet dernier. Par conséquent, si l’établissement veut embaucher les infirmières dont les résidents ont besoin, il devra le financer en augmentant le prix facturé aux résidents et au Conseil général.

2- les personnes handicapées :

L’Etat n’attribue plus qu’au compte goutte les subventions pour la création d’établissements spécialisés pour personnes handicapées.

Exemple :

la PasserAile, qui sera inaugurée samedi prochain. Son fonctionnement relève conjointement du Département et de l’Etat. Mais seul le Conseil général a versé 1,38 M€ pour sa construction. Les montants qui n’ont pas été versés par l’Etat ont du être empruntés. Les intérêts vont grèver les budgets de fonctionnement, en partie supportés par … le Conseil général.

Ce qui n’empêche pas Jacques Chirac de venir assurer une inauguration en grande pompe.

3- les mineurs étrangers isolés.

En octobre 2005, une structure portée par l’association « Jeunes Errants » est créée pour venir en aide aux mineurs étrangers qui sont recueillis sans famille connue dans le Département.

Les financements sont promis par le Département et l’Etat. Mais à l’été 2006, l’Etat annonce que finalement ce dispositif n’est pas prioritaire et ne sera pas financé : il manque alors 65 000 € pour finir l’année. Pour éviter la fermeture,l’association se tourne logiquement vers … le Conseil général pour combler le manque à gagner.

4- la petite enfance

Mme le Maire de Champs-sur-Marne a apporté la preuve de ce que tous craignaient (La Marne, 9 août) : les caisses de la CAF ne lui permettent plus d’aider toutes les communes à investir pour la petite enfance. Sur 239 000 € promis lors de la construction de la crèche, seuls 91 400 ont été versés. La différence (147 600 €) n’a pas pu être débloquée par la Caisse Nationale d’Allocations Familiales, et sera supportée par les contribuables de la commune.

Cette pénurie survient alors que le Conseil général vient de multiplier par 10 ses aides aux communes pour l’investissement en matière de petite enfance.

5- les gens du voyage.

Le Maire de Gressy vient de saisir la conseillère générale de son canton de ses difficultés : il ne parvient pas à boucler le financement de l’aire d’accueil des gens du voyage. En effet, la Caisse d’Allocations Familiales ne versera finalement que la moitié de la subvention promise,soit 68 000 € contre 136 000 € prévus.

Imaginons la France après l’UMP - campagne pub



Plan du site - Site conçu avec SPIP - Espace privé