MDP">


 Sommaire | La vie du Groupe Local | à la une | Réunions publiques | SPECIAL BYGMALION | Communiqués de presse | Agriculture- OGM- Produits BIO | COUPS DE GUEULE ! | Il va faire Bon Vivre à Coulommiers | Energies Renouvelables | FLASH SPECIAL | Résultats des Elections des bureaux de Coulommiers : Municipales ; Cantonales ; Régionales ; Législatives ; Européennes ; Présidentielles | GRENELLE DES ONDES/ technologies sans fil | Echos de campagne d’Eva Joly - Pendant la campagne présidentielle 2012 | Elections Départementales du 22 et 29 mars 2015 Canton de Coulommiers, Hélène TRAN QUAN & Yvon TREGOAT candidatEs, notre programme, nos propositions | Sur TWITTER | Fourre-tout
Recherche

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Robert Hue sera présent pour soutenir les candidats MdP de Seine et Marne à Coulommiers le mercredi 31 mai à partir de 10H
 
- La lutte continue, voir l’article dans le journal LaRépublique77 Les déchets, affaire de gros sous ?
 
- Le STIF version Pécresse entre régression budgétaire et retour au Diesel.
 
- Josy Mollet-Lidy signe un article sur le Pays Briard du 10 avril PS/ PRG en faisant comprendre le divorce officiellement aux électeurs EELV sachant qu’elle a été élue avec leurs voix aux dernières municipales de mars 2014 mais nous ne sommes pas étonné vu son vote dès la mise en place du conseil municipal, Josy Mollet-Lidy vote pour l’UMP.
 
- Elections Départementales – Canton de Coulommiers. Pour une vraie démocratie locale et le respect des électrices et électeurs ! Réaction de Yvon TREGOAT Ex élu EELV Conseiller Municipal de Coulommiers. 2 ième de la liste aux municipales
 

Communiqués de presse >


Mobilisation contre les suppressions de postes dans des lycées de Seine-et-Marne

MELUN, 11 mars 2008 (AFP) - Une dizaine de lycées de Seine-et-Marne sont mobilisés depuis la rentrée de lundi pour protester contre les « suppressions de postes » et « la baisse de moyens » envisagées dans le département pour la rentrée 2008, a-t-on appris auprès de professeurs et su syndicat SNES-FSU. 637 postes doivent être supprimés dans l’académie selon le rectorat, en raison de la « baisse des effectifs du second degré ». Pour Catherine Roustan, du SNES, ce sont en réalité environ 1.300 « postes physiques qui vont être supprimés », moyennant un redéploiement sous forme d’« heures sup, de postes stagiaires ».

Au moins six lycées ont été bloqués mardi par des professeurs ou des élèves : Martin-Luther-King à Bussy-Saint-Georges, René-Cassin à Noisiel, Emilie-Brontë à Lognes, La Marre-Carrée à Moissy-Cramayel, Gorge-Sand au Mée-sur-Seine, Camille-Claudel à Pontault-Combault. D’autres lycées envisagent des blocages jeudi (Van Dongen à Lagny, La Fayette à Champagne-sur-Seine, Gaston-Bachelard à Chelles) ou mardi prochain, à l’occasion de la grève nationale dans le second degré à laquelle appellent le Snes-FUS, la CGT, FO et Sud (Jean-Vilar à Meaux). Certains de ces lycées enverront mercredi après-midi une délégation devant le rectorat de Créteil, pour tenter d’y être reçus et faire valoir leurs points de vue.

Un rassemblement devrait avoir lieu devant la sous-préfecture de Torcy vendredi soir à 17 h, avec des élèves, professeurs et parents d’élèves des lycées de Lognes, Torcy, Champs-sur-Marne, Noisiel. Des actions similaires avaient eu lieu dans le département la semaine précédent les vacances de février. Les professeurs protestent contre les suppressions de postes et l’augmentation des heures supplémentaires qu’elles entraînent, les suppressions d’option, la disparition de dédoublements de classes.

Au lycée Jean-Vilar de Meaux, choisi pour devenir un « pôle d’excellence », « huit poste vont être supprimés et les heures sup vont augmenter de 60% pour les enseignants », affirme par exemple Raphaëlle Le Du, professeur dans cet établissement.

Voir sur le site du snes :



Plan du site - Site conçu avec SPIP - Espace privé